Le Web De Demain Est En 3D

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Aujourd’hui, nous assistons à deux tendances fortes sur internet. Tout d’abord, grâce au web 2.0, la place des réseaux sociaux comme MySpace, Facebook, Twitter et d’autres est telle qu’ils touchent désormait plus des 2/3 de la population internaute mondiale. Leur portée dépasse celle des e-mails et ils absorbent, à eux seuls, plus de 10% du temps passé sur la Toile par les internautes. Les prévisions annoncent que le nombre d’utilisateurs adultes des réseaux sociaux augmentera de 50% dans les 5 prochaines années.

Ensuite, deuxième phénomène, l’apparition d’un web 3D pour reprendre l’expression de Michelle Blanc (M.Sc. commerce électronique. Marketing Internet, consultant et conférencier), qu’elle perçoit comme le futur du Web et qui devrait marquer une véritable cassure.

Second Life est un des principaux acteurs ayant marqué la naissance de cette tendance du web 3D. Ce programme est souvent plus connu pour être réservé au domaine du jeu. Mais, la 3D temps réel n’est pas seulement cela, comme on pourrait le penser au premier abord.

En effet, ces programmes virtuels interviennent dans la politique, la musique (le groupe U2 a organisé plusieurs concerts sur Second Life), l’éducation où est mis en avant un environnement adéquat pour les enseignants afin de faire de l’enseignement à distance, de faire des simulations, des études au niveau des médias et dans le domaine de la recherche d’emplois. Ils permettent aussi de développer de nouveaux environnements de travail collaboratifs (réunion à distance en web conférence, formation en classe virtuelle), de e-commerce  ou de réseaux sociaux d’expression et de partage (espaces personnels 3D) …des applications tant professionnelles que grand public qui reposent sur la 3D et la collaboration en temps réel.

Mais, Second Life est devenu surtout un outil marketing pour un grand nombre de grandes entreprises mondiales. Nike et Adidas y vendent des chaussures, Pontiac et Toyota des voitures, l’Oréal ses produits de beauté, des banques connues, ABN Amro ou le Crédit Agricole s’y sont installées, Reuters y fait des news, le Sun y fait des conférences de presse, la BBC a acheté une île pour y inviter des célébrités, et bien d’autres grands noms… Les avantages du V-Business (Virtual Business) sont donc nombreux pour les marques. Il s’agit pour elles d’être visibles (boutiques et galeries commerciales virtuelles), de présenter un catalogue virtuel pour aller plus loin que le papier glacé, de personnaliser leurs produits, de simuler des cas d’utilisation, d’expérimenter virtuellement de nouveaux concepts, etc… Il se crée un lien nouveau entre ces sociétés et leur clientèle. Des sondages qualitatifs peuvent être mis en place afin de demander leur opinion aux consommateurs sur des produits de la vie de tous les jours. En réalité, les avantages du V-Business (Virtual Business) sont nombreux, et les enjeux économiques très importants.

Certains l’ont bien compris, et des internautes malins commencent à gagner de l’argent sur Second Life. Ce monde virtuel vous permet alors de faire tout ce dont vous rêvez et n’osez pas dans le monde réel… y compris monter sa société et gagner des millions. Et même si la monnaie courante est virtuelle (le “Linden Dollar”), les profits peuvent facilement s’avérer être réels. En effet, le Linden s’échange sur des places de marché contre des dollars réels, au taux d’environ 280 lindens pour 1 dollar US. Et ils seraient ainsi plus de 3000 à travers le monde à générer des revenus grâce à Second Life, au moins 15 000 dollars US par an. Les possibilités de s’enrichir sont nombreuses et presque infinies. À tel point que plusieurs gouvernements envisagent de taxer ces revenus qui n’ont plus rien de virtuel.

Second Life est peut-être sur son déclin, à en croire certains analystes, mais l’expérimentation Web 3D perdurera certainement dans d’autres univers ou sous d’autres forme de marketing. C’est ce qui pourrait se passer fin 2009 avec le lancement de Youniverse World, qui est sur le point d’introduire le networking dans l’univers 3D, un nouveau concept d’affaires qui anticipe les tendances du Web.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »